PersonalBrandingaveccathy-1

Personal Branding : Comment maîtriser son image sur internet pour se bâtir une renommée avec Cathy Nomel

Le  Personal Branding avec Cathy MeleneNomel

Le samedi 30 Décembre 2017, s’est tenue à l’Hôtel, Le Campement de Bamako, une mini- conférence sur le thème « comment maîtriser son image sur internet pour se bâtir une renommée ». Elle a été animée par  Cathy Nomel.. En prélude de la dite de la conférence, nous avons commencé par les présentations et définir nos attentes.

 

Cathy Nomel

Qui est Cathy ?

Cathy Melene Nomel est le CEO (Chief ExecutiveOfficer)  de l’Agence Sentine L de Côte d’ivoire. Son entreprise (SentineL) assure le Personal Branding des personnalités et gère également la communication de crises et l’identité numérique des marques. Cathy est une passionnée du monde du digital. Toute chose qui se sent dès la première vue.

Avec une certaine expertise dans le domaine du digital marketing, Cathy  a abordé le thème avec passion. D’abord, elle a défini le Personal Branding comme le marketing personnel ou le marketing de soi. C’est-à-dire, le fait de manager ces compétences, ses valeurs, son public professionnel, son positionnement et son image.

Aussi, Cathy nous a fait savoir qu’on doit avoir de l’estime pour soi, tout en se rassurant aussi d’avoir de la valeur :

 «On commence le  Personal branding,, le jour où on découvre notre valeur et qu’on est prêt à le partager malgré nos défauts » explique-t-elle. 

De nos jours, avec la transformation digitale, savoir parler de soi, de son expertise est une nécessité pour toucher sa cible. Donc pour pouvoir le faire, il faut passer par le Personal branding,. Vous devez vous mettre en avant, mais pas comme un « humoriste » ou un clown.

Selon Cathy, tout le monde doit faire du Personal Branding,. Que vous soyez étudiant, salarié, entrepreneur individuel, diplômé sans emploi  etc…vous devez faire du Personal Branding, Montrez ce que vous pouvez faire vous ouvre des portes.
Cependant, il faut savoir le faire avec modération, sinon on devient une personne qui veut juste se faire remarquer.

Pour le faire, il faut d’abord faire le point  sur ses objectifs, savoir  quelles sont vos ambitions sur le moyen et le long terme. Il  faut comprendre qu’il ne faut pas faire comme les autres. Si votre ami fait la mode et parle tout le temps de vêtements, vous ne devez pas faire pareil. Vous devez montrer comment  vous avez compris ce que vous faites.

Ensuite apprendre à mieux se connaitre pour savoir ce qui nous rend unique. Savoir quelles sont nos particularités. Pour bâtir son Persnnal Branding, il faut savoir : quel type de contenu publié et où le publié, connaitre le type de tonalité et de messages à utiliser.

Ensuite, nous avons abordé le Bad buzz qui « est un phénomène de « bouche à oreille » négatif qui se déroule généralement sur Internet et qui est le plus souvent subi ou provoqué par une action initiale de la marque » (définition marketing) ou d’une personnalité.

Cathy nous  a aussi signalé que l’audience initiale des Bad buzz est générée sur les réseaux sociaux. Les sources de Bad buzz sont nombreuses et variées. Le Bad buzz peut être une action de marketing viral qui est peu appréciée ou détournée par les internautes. Il peut aussi être lié à l’annonce d’une marque ou une organisation créant la polémique ou  être provoqué par une maladresse dans la communication de la marque.

Comment s’y prendre face à une telle situation ? La meilleure manière c’est le silence, prendre son temps avant d’agir. Cela nous permet de voir les côtés négatifs et positifs et nous permet aussi de pouvoir faire face. Nous pouvons aussi agir par le rapport de force, déployer les moyens qu’on a  pour sauver son image. Sinon nous pouvons aussi faire des événements pour parler un peu de nous sur les médias sociaux. Cette manière permet aux gens d’oublier  le bad buzz..

Après ces mises au point, nous sommes passés à une séance de question-réponse, où Cathy a répondu aux différentes questions avec précision.
Nous sommes ensuite passés par des exercices en faisant des tests de nos activités en ligne : tapez son nom et son prénom sur Google et voir qu’est-ce qui se dit dans les résultats et ensuite faire pareil sur les médias sociaux.

Merci à vous Cathy pour ton temps. 

Si vous avez des questions sur le Personal Branding  n’hésitez pas à le mettre en commentaire. 

PromouvoirsapagesfacebookGratuitement-1

Comment promouvoir sa page Facebook gratuitement ?

Il existe des options gratuites et payantes pour la promotion de votre page Facebook. Mais pour un débutant, ce n’est pas facile de dépenser de l’argent sur les  Facebook Ads (Publicités Facebook), dont le ciblage se fait selon vos moyens et  les publications  sponsorisés. 


Comment  le faire alors sans dépenser ?

Ce n’est pas une potion magique que je vais vous donnez mais juste des astuces que j’utilise pour mes pages (Depuis 3 ans) et les pages dont je suis administrateur (4 pages).

1- Passer Par votre liste d’amis : 

Le chemin le plus simple de promouvoir votre page Facebook consiste à cliquer sur le lien «Inviter des amis» et à sélectionner manuellement vos amis. Le souci c’est que  vous ne pouvez pas sélectionner tous les amis à la fois  donc cela ne peut se faire qu’un par un. Vous n’êtes pas obligé de le faire le même jour !

Lorsque vous inviter à vos amis  à aimer votre page, Facebook ne vous permet pas d’ajouter  un message personnel. Vos amis ne verront qu’une notification dans leur boîte de  notifications.
Vous devez alors les informés que vous avez envoyé une invitation. Cela peut se faire par message privé ou même une publication dans votre journal.

Assurez-vous  d’aimer la page vous-même. C’est si simple et pourtant beaucoup de gens oublient de le faire. Ensuite, envoyez un message à vos collègues et amis et invitez-les à aimer la page. Vous pouvez facilement le faire dans un message Facebook.
Si cette page Facebook est pour votre entreprise, envoyez un message  aux employés en les encourageant à aimer la page.

2- Travailler sur la présentation de votre page, le coté visuelle 

Rendre votre page interactive et attrayante graphiquement sont  deux des moyens les plus importants pour obtenir de nouveaux goûts. Facebook vous permet de télécharger un logo ou une photo pour votre page.

-Photo de profil :

 Mettez une photo de profil attirante. Si c’est une page d’entreprise utilisez le logo de l’entreprise. Mais si c’est pour votre activité professionnelle, je pense que votre photo donne confiance aux clients futurs.

N’utilisez pas n’importe quelle photo. La photo détermine parfois votre sérieux. Le format des photos de profil Facebook est 180×180 pixels (Format Carré). Faites en sorte que votre visage soit bien visible, et Ayez l’air Sérieux dans la photo. Et pourquoi pas un petit sourire.
Ne faites comme la photo ci-dessous :

-Photo de couverture :   

Votre photo  de couverture doit être accrocheur et assurez-vous de mettre dans votre    légende un lien qui vas vers  votre site Web. Le format est : 851×315 pixels.  Vous pouvez utiliser des applications en ligne (Comme Canva ou Pixlr) pour le faire.
Pour ma part j’utilise Adobe Photoshop pour mes retouches.

3-  Ajouter un Facebook Like Box à votre site/blog

L’un des moyens les plus simples de promouvoir votre page Facebook est avec un Facebook Like Box sur le site Web de votre entreprise, votre site de marque ou votre blog.

Facebook Like Box affiche des  fans aléatoires de votre page (tous sont représentés par leur Photo de profil et leur prénom, et sont cliquables, qui  vous amène sur  leur profil). Il répertorie le nombre d’utilisateurs qui aiment votre page, et comprend également un lien vers la page elle-même.
Vous  pouvez également modifier le fonctionnement du Like Box. Pour plus d’informations, consultez la page développeur.

Mais tous ces 3 trois techniques  passent aussi par votre constance. C’est-à-dire que vous devez publier régulièrement sur votre page.

Si  vous avez d’autres techniques n’hésitez pas à le mettre en commentaire, ça me fera plaisir.

leslogo-1

L'IMPORTANCE DU LOGO ET COMMENT EN CONCEVOIR ?

Avoir un logo: site /Blog /Entreprise !

Le logo représente visuellement votre entreprise ou votre blog. Les clients peuvent facilement identifier les produits ou les entreprises avec leurs logos respectifs. Des entreprises comme  Amazon, Nike, Apple, Twitter, etc …. ont des logos standard pour se souvenir de leurs produits et attirer des millions de clients.

Logos vous aide à augmenter les clients, l’impression sur le blog (ou) l’entreprise et enfin la reconnaissance.

La conception de logo est une tâche difficile:

Parce qu’il doit  être unique, facile à retenir, et il doit élever votre blog (ou) entreprise.
Parce que cela va changer la marque de votre entreprise.

Les avantages d’un Logo :

Marque
Popularité
Reconnaissance

Conseils ( d’un passionné du graphisme) : 

(ce que je remarque sur les logos des grands entreprise) :
– N’utilisez pas plus de 3 couleurs :
on remarque sur les logos des entreprises comme Apple, Coca-Cola
– Similaire à votre marque
– Simple.

Quelques logos de marque:

Logo Adidas 
logo Apple

       

Logo Google
ogo Pepsi
logo Pepsi

                       
 

Logo Soundcloud 

Quels Outils utiliser pour la création de votre  Logo de blog ou d’entreprise :

– Photoshop
– Illustrator 
– Gimp .etc

 Si vous n’avez de connaissance graphique il y a aussi de nombreuses  logiciels en ligne comme:

3Bonnesraisonspoureviterlegratuit-1

Créer une présence en ligne rentable : trois points à savoir avant d’utiliser le gratuit !

3 bonnes raisons pour éviter le gratuit

De nos jours, pour avoir une présence en ligne est simple.  On peut créer facilement un site, un blog ou un portfolio en ligne facilement et rapidement, parfois gratuitement. Il existe quelques options gratuites comme Blogger, Tumblr ou WordPress.com … Ce sont d’excellentes options mais votre activité ne vous appartient pas vraiment et d’autres points peuvent apparaître pour retarder votre activité. Avec  les options Gratuites, vous avez :

1. Manque de professionnalisme dans votre activité :

Lorsque vous utilisez un service gratuit, votre nom de domaine sera presque toujours une extension «supplémentaire» au propre domaine du fournisseur de services. Par exemple, si je crée mon site/ blog sur wordpress.com, l’adresse Web serait webmamadou.wordpress.com ou webmamad.blogspot.com au lieu de https://www.webmamadou.com.

Avec Blogger c’est possible de relier son nom de domaine gratuitement et d’installer n’importe quel thème que vous voulez mais là il faut une petite connaissance en html / css / javascript  (j’en parle après) ou sous-traiter avec un quelqu’un qui les maitrises.

Les plateformes gratuites comme celles citées ci-dessus sont acceptables pour un début sans fonds financiers. Mais pour les hébergeurs gratuits,  je vous déconseille fortement sauf si vous voulez vous former à wordpress (wordpress.org) ou d’autres CMS (Content Management System) ( en Français Système de Gestionnaire de Contenu ).

2. Moins d’option de personnalisation:  

Vous avez moins d’options de personnalisation pour la conception, les fonctionnalités et les revenus. Par exemple, je sais qu’avec les sites WordPress.com gratuits, vous êtes limités à utiliser uniquement certains plugins, et vous n’êtes même pas autorisés à faire de la publicité. Sur blogger.com vous êtes obligés  d’avoir des connaissances en html / css / javascript pour installer vos widgets personnalisés, vos sections .

Par contre avec un site ou un blog WordPress Web auto-hébergé non seulement le site/blog vous appartient (car vous le payer) mais vous avez aussi la possibilité de mettre ce que vous voulez (selon les conditions d’hébergeur bien sûr). Un site WordPress hébergé chez o2switch ou 1and1 vous offre plus de liberté (Thèmes, sécurité, plugins illimités (ne vous surchargez pas non plus, publicité etc.).

3. Une boîte en ligne qui ne vous appartient pas vraiment : 

Un vrai business à besoin aujourd’hui d’un site web ou d’un blog professionnel. Si vous faites une activité rentable, le web peut l’accélérer à 200 %. Vous devez savoir aussi que cette présence en ligne ne se fait pas du jour au lendemain. Vous devez utiliser les bonnes méthodes pour l’accélérer.

Lorsque vous construisez votre entreprise sur la plate-forme de quelqu’un d’autre, votre entreprise est vulnérable aux changements qu’ils pourraient apporter. Par exemple, si Tumblr fermait demain, vous perdriez entièrement votre activité comme mon cas sur  allpoints.host. Dans ce cas vous aurez perdu du temps inutilement et vous allez devoir reprendre tout à Zéro.

Je  recommande commencer  avec un site Web auto-hébergé surtout WordPress, simple et facile d’utilisation par besoin d’être un développeur pour gérer son site. Si vous voulez plus de contrôle et sembler plus professionnel, et vous pouvez vraiment l’appeler le vôtre.

NB: Pour ma part, j’utilise encore Blogger pour mon site pro car je n’ai pas encore les moyens  d’héberger mon site sur un hébergeur (étudiant). Pas ça seulement je me suis format en html et css donc je me sens aussi bien avec. Je suis conscient du boulot que ça demande lorsque je vais faire lors de la migration. N’hésitez pas à le consulter et me faire un feedback : webmamadou.com.

LAPROCRASTINATION-1

La procrastination et le blogueur !

En tenant compte de la définition que l’on peut donner au mot, je pense qu’elle (la procrastination)  doit être évitée par  quelqu’un qui veut produire, que ça soit dans le networking ou toutes autres activités de  la vie courante. Parfois  elle a des avantages comme ne pas  produire de faux billets aux lecteurs ou renforcer les idées.

blogging et procrastination
Avant d’aller plus loin sur cet article, je pense que la définition sera  très importante.  Selon Wikipédia, la procrastination (du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non).
Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.
Cette fâcheuse tendance de toujours reporté les choses à demain entraîne un vide dans la vie de quelqu’un qui veut réussir. Lorsque vous vous décidez à faire quelque chose, faites le si rien ne vous en empêche.  Parce qu’une fois reportée, vous risquerez de ne plus pouvoir le faire.
La procrastination intervient lorsque l’on se retrouve face à un objectif difficile. Deux choses nous empêchent alors de nous mettre à la tâche: ne pas savoir comment s’y prendre, et l’angoisse de ne pas être à la hauteur. Le problème, c’est qu’elle se renforce avec le temps. Plus on attend, plus la tâche nous parait difficile, et plus on a envie de la  repousser. Une boucle sans fin souvent déliée par un coup de panique qui finit par nous mettre au boulot.
Pour un blogueur, le thème d’un billet est très important, car il le permet de non seulement d’avoir du contenu, mais aussi de générer plus de trafic. J’ai fait cette remarque avec mes blogs dans le passé,  ce qui me fait dire et croire en ce que j’avance sur ce sujet.
Par contre, elle est parfois bonne pour la productivité de bons contenus. Je m’explique : Mettre la rédaction d’un article  en pause et revenir avec des idées nouvelles est bien plus efficace. Donc, si vous publiez régulièrement des articles pour votre blog, faites très souvent de Break pour revenir avec de nouvelles idées plus confiant pour le thème sur lequel vous travaillez. Dans ce cas-là, la procrastination n’est pas forcément votre ennemie, elle est même plutôt un atout.
La procrastination est-elle une ennemie du blogueur ?

La procrastination est-elle une ennemie du blogueur ?

La procrastination est-elle une ennemie du blogueur ?

En tenant compte de la définition que l’on peut donner au mot, je pense qu’elle (la procrastination)  doit être évitée par  quelqu’un qui veut produire, que ça soit dans le networking ou toutes autres activités de  la vie courante. Parfois  elle a des avantages comme ne pas  produire de faux billets aux lecteurs ou renforcer les idées.

Avant d’aller plus loin sur cet article, je pense que la définition sera  très importante.  Selon Wikipédia, la procrastination (du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non).

Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.


Cette fâcheuse tendance de toujours reporté les choses à demain entraîne un vide dans la vie de quelqu’un qui veut réussir. Lorsque vous vous décidez à faire quelque chose, faites le si rien ne vous en empêche.  Parce qu’une fois reportée, vous risquerez de ne plus pouvoir le faire.
La procrastination intervient lorsque l’on se retrouve face à un objectif difficile. Deux choses nous empêchent alors de nous mettre à la tâche: ne pas savoir comment s’y prendre, et l’angoisse de ne pas être à la hauteur. Le problème, c’est qu’elle se renforce avec le temps. Plus on attend, plus la tâche nous parait difficile, et plus on a envie de la  repousser. Une boucle sans fin souvent déliée par un coup de panique qui finit par nous mettre au boulot.
Pour un blogueur, le thème d’un billet est très important, car il le permet de non seulement d’avoir du contenu, mais aussi de générer plus de trafic. J’ai fait cette remarque avec mes blogs dans le passé,  ce qui me fait dire et croire en ce que j’avance sur ce sujet.
Par contre, elle est parfois bonne pour la productivité de bons contenus. Je m’explique : Mettre la rédaction d’un article  en pause et revenir avec des idées nouvelles est bien plus efficace. Donc, si vous publiez régulièrement des articles pour votre blog, faites très souvent de Break pour revenir avec de nouvelles idées plus confiant pour le thème sur lequel vous travaillez. Dans ce cas-là, la procrastination n’est pas forcément votre ennemie, elle est même plutôt un atout.

 Mamadou Lagaré Koné