CommentdeveniruninfluenceursurlesmC3A9diassociauxetdevenircC3A9lC3A8bresurInternet-1

Comment Créer une présence en ligne Rentable ?

Créer une présence en ligne  Rentable

 Comment devenir un influenceur sur les  médias sociaux et devenir célèbre sur Internet ?

Les  conseils que je donne dans ce texte viennent de Neil Patel, un homme célèbre sur le web notamment en termes de méthodes de trafic web. Il nous donne des conseils pratiques et simples. J’ai essayé d’argumenter ces conseils  à travers mes expériences et mes études de cas.  Pour Créer une présence en ligne rentable et remarquable : 

1-Vous devez être constant : 

Comme le dit Neil Patel: « Je me fiche que vous produisiez des articles de blog, des vidéos ou des podcasts. Et je ne parle pas d’être constant  en publiant un article ou une vidéo par semaine. Je parle de faire ça pendant des années. »

Selon lui, une marque sur internet prend beaucoup de temps. J’ai remarqué cela sur la présence en ligne de plusieurs personnes célèbres sur internet dans le monde francophone comme Olivier Roland, Olivier Lambert, Ling-En Hsia, Nina Habault, Stanislas Leloup etc.

Je pense qu’il a raison. Et  qu’est-ce que je dirais d’autre ? Une présence en ligne rentable prend vraiment du temps. Des gens me disent souvent que leurs pages Facebook ne décollent pas. Qu’ils n’ont pas encore ce qu’ils attendaient de leur Site.

Quand j’ai créé mon premier blog sur le droit, je ne pensais pas travailler sur le web. Déjà trois ans passés sur le web, j’ai pu apprendre des choses que je prendrais au moins 5 ans pour comprendre.

 Par exemple, faire de l’argent avec votre blog, « ça prend assez de temps ».  Donc, si vous avez un blog, un site Web, soyez constant, et soyez patient comme je le fais maintenant. Faire du contenu pour attirer les visiteurs, respecter les techniques de SEO pour être mieux référencé et faites des médias sociaux des canaux de distribution.

2- Utiliser de multiples formats 

Les plus célèbres du web de nos jours font beaucoup de choses: Texte (Blogging), Audio (Podcasting), Vidéo. « Vous  devez être partout « selon Neil Patel. Certaines personnes  préfèrent:

– La  Vidéo:

 Le site tubularinsights.com a publié  un article intitulé « [D’ici 2021,80 % DU TRAFIC INTERNET MONDIAL SERA VIDÉO [ÉTUDE CISCO] ». Selon leur source, il   y aura près de 1,9 milliard d’utilisateurs de vidéo Internet d’ici 2021, contre 1,4 milliard en 2016.
Selon d’autres sources, les internautes commencent maintenant à chercher du contenu directement sur YouTube. Autrement dit, ils tapent  leurs problèmes directement sur YouTube. Une bonne raison avoir une chaîne YouTube pour être repéré par les internautes.

– L’Audio: 

D’autres personnes préfèrent écouter des émissions tout en conduisant ou quand  elles travaillent. L’audio est facile à faire. Alors pourquoi ne pas faire du podcasting ? Dans le podcast, on ne parle pas des fautes d’orthographe. Mais sachez que faire du  podcast demande un peu de moyens pour qu’il soit bien  fait. Et  l’Hébergement payant est toujours mieux. Si  vous voulez le faire, je vous invite à voir le guide de Ling-En sur le Podcast.

– Les Textes: 

C’est le « format de blog classique ». D’autres internautes préfèrent lire parce qu’il est plus rapide et plus facile. C’est bien d’écrire, mais il faut aussi savoir écrire pour le web. Optimisez vos textes pour le référencement, sachez écrire des textes pour convaincre les visiteurs de devenir nos clients.

Vous pouvez télécharger gratuitement le guide (Conseils pour rédiger un contenu Web persuasif)
Ici, nous voyons que les personnes qui travaillent sur Internet ont plusieurs compétences. J’écoutais un podcast de Ling-En Hsia ou Jonathan Path de Freelance Boost.fr, qui a dit qu’il laissait parfois une journée entière sans faire son travail parce qu’il travaillait sur son marketing.


3: Etre Engager avec votre communauté: 

En parlant d’engagement, Neil Patel ne nous répond que lorsque ses abonnés laissent un commentaire. C’est en apportant de la valeur  aux gens qu’ils le font en retour.
Sur  ce point, je ferai cette remarque sur plusieurs Chaîne.  Répondre aux commentaires de ceux  qui te suivent  et les accompagner pour l’atteinte d’un objectif ou dans  la résolution de leurs problèmes.
Si vous ne vous souciez pas des autres et que vous ne les aidez pas, ne vous attendez pas à bâtir une marque et une communauté d’adeptes. C’est une question de réciprocité.

J’aime aider les gens et je le faisais avant d’être blogueur. Et maintenant, je le fais fréquemment et tout le temps.  Si vous n’aimez pas ce que vous faites et que vous n’aimez pas les autres, alors ne le faites pas. C’est pourquoi il est bon d’entreprendre ou  de travailler dans un domaine qui nous passionne. Selon Oussama Ammar: « Je ne fais jamais rien qui semble être du travail pour moi ».

Depuis que j’ai regardé ce workshop, je commence aussi à travailler avec ça puisque que dans le domaine (web, Graphisme) que je bosse n’a rien avoir avec mes études car j’ai fait des Études de droit à l’université. Donc je fais un métier qui me  passionne.
 Tout cela pour vous dire d’être actif et disponible sur les médias sociaux pour votre communauté.

4- Rencontrer les gens en personne: 

C’est bon de faire du contenu pour votre communauté, c’est bon d’aider les gens. Selon Neil Patel, vous devez quitter votre zone de confort. Aller à des conférences, participer à des événements.
Vous pouvez faire Meetup comme le fait Ling-en ou « Rencontres abonnés  » comme Stanislas Leloup. Parfois quitter votre écran et aller voir les gens, c’est souvent comme ça que vous pouvez obtenir de vrais contacts.

Findelaformation-1

Fin de la Formation Sur L’entrepreneuriat des jeunes !

Une formation sur l’entrepreneuriat nommée « Atelier de formation des jeunes en entrepreneuriat », s’est tenue le  lundi 23 Octobre au Samedi 28 à l’Assemblée permanente des chambres de métiers du Mali (APCMM).

Dans un pays comme le Mali, où le taux de chômage ne fait qu’accroitre, la création d’emploi est la meilleure solution pour les jeunes et même pour le développement de notre pays, une raison parmi tant d’autres.

 

Mamadou Koné et Dramane Bouté

Un grand merci aux formateurs monsieur Modibo Diakité, président de l’ADEJ-Mali, Mme Touré Fatoumata Coulibaly, entrepreneure, Monsieur Dramane Bouaré, etc, ils nous montrés à cœur ouvert et avec passion le monde de l’entrepreneuriat.

Je félicite et encourage les autres participants de la formation à ce lancé et j’encourage aussi les entrepreneurs qui étaient là d’appliqué certaines parties de la formation dans leurs quotidiens.

Pour ceux n’ont pas eus la chance de suivre cette formation, je vais faire de mon mieux pour partager ce que j’ai compris au fur et à mesure du  temps. Je le ferai en vidéos, textes, images.

ALORS ENTREPRENONS !

Partage l’Article ça me fera plaisir !

 

ENTREPRENARIATDESJEUNES2ClajeunessecE28099estmaintenant-1

Entreprenariat des jeunes : LA JEUNESSE C’EST MAINTENANT !

la jeunesse c’est maintenant

La bonne éducation de la jeunesse est un garant de la prospérité d’un Etat.

Je ne sais pas si vous avez les mêmes points de vue que nous (Moi et Boureïma Keïta…). Avec  un taux assez élevé de jeunes diplômés sans emploi et une forte montée des nouvelles technologies, je pense que nous avons de bonnes raisons de faire ce qui nous plaît pour construire notre avenir ou  du moins essayer : Entreprendre.

Je sais que  ce  n’est pas simple d’entreprendre au Mali. Quand je vois qu’un statut EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) à des prix pas pour un étudiant qui vient juste de terminer ses études. C’est vraiment démotivant. Nous  pensons que si la jeunesse se mobilise pour se faire entendre, elle trouvera gain de cause un jour.

Si vous suivez le monde des entrepreneurs de pays comme les USA, le Canada, la France, la Grande Bretagne… vous verrez qu’avec un peu d’investissement, ils arrivent à être dans les règles.  Ce qui est plus motivant, c’est la passion de ces personnes qui entreprennent.

De nos jours, nous avons, vraiment de la chance !!! C’est à l’Etat de prendre conscience de cela et réduire les frais pour les jeunes.

Je vous invite dont  à prendre part à cette rencontre que nous organisons ce dimanche 08 Octobre 2017 au siège de la CMT (Confédération Malienne du Travail) à Djicoroni Para non loin du « Camp PARA » à partir de 15 heures.
Le but cette rencontre est de créer UNE ASSOCIATION AU NOM DE LA JEUNESSE.

Votre présence vivement est souhaitée. 

JobMali-1

Trouver un job au Mali en passant par le web !

Diplômés sans emploi ou chômeurs, faites un tour ici !S’il y a une chose qui nous rend heureux et nous facilite la vie aujourd’hui c’est le travail. Plusieurs jeunes maliens sont des diplômés sans emploi et nous avons aussi des « chômeurs » qui sont plus nombreux.

Blogwebmamadou: site jobmali.com

Les  Maliens, diplômés ou non,  cherchent à mettre toutes occasions à profit pour s’incorporer dans le clan des employés.C’est le moins qu’on puisse dire à la suite du constat du dernier concours direct de recrutement dans la fonction publique des collectivités territoriales (FPCT) déroulé l’an dernier. Plus de 2000 dossiers  rejetés (plomberie, menuiserie, bijouterie, etc.) s’étaient présentés pour enseigner le dessin au fondamental.

Pour tout vous dire, je vais bientôt être dans ce lot, espérons que ça ne soit pas le cas ! J’ai fait quelques recherches et j’ai trouvé des sites web  que nous pouvons suivre pour les annonces (appels)  d’offres d’emploi. Une découverte que j’aimerais bien partager avec vous !

Voici la liste de quelques sites web que vous pouvez consulter : 

                                                   
                             
Plus Détaillé en Vidéo Ici 
social-networking-2187996-1

Abréviations sur les médias sociaux

Depuis un certain temps, les médias sociaux comme Facebook, Twitter et autres bien d’autres sont devenus les moyens les plus incontournables en termes de communication de nos jours. Plus de 60% des jeunes passent environ  14 heures par semaine sur ces médias. Certes on se connecte pour des différentes raisons (publications, discutions, recherche d’informations…). Dans cet article, j’ai décidé de vous parler de l’abréviation dans  nos différents. Toute chose s’avère nuisible quand cela devient une habitude.

Abréviations sur les médias sociaux

C’est  un thème un peu ciblé parmi un gros lot, car très important. Néanmoins, l’abréviation n’est pas la seule pratique qui engendre des  inconvénients sur ces medias sociaux.

D’abord qu’est-ce que  l’abréviation ? Une abréviation (du latin brevis, en français : « court », abrégé en « Abr. ») est le raccourcissement d’un mot ou d’un groupe de mots, représentés alors par un caractère ou un groupe de caractères issus de ce mot. L’abréviation consiste donc toujours en une suppression, plus ou moins importante. Par exemple, « c’est-à-dire » peut s’abréger en « c.-à-d. », etc.

On se  dit au début que c’est  pour gagner du temps mais par la suite ça nous suit (Texto par messagerie, actualisation de statuts …). S’il y a  un endroit où l’on peut accepter l’abréviation c’est les  prises de notes lors des cours ou encore lors des conférences. Là, nous est sûr d’avoir l’essentiel puisque le professeur ou le conférencier ne le dit pas pour seuls nous mais pour toutes personnes présentes. Pour bien comprendre ou bien suivre l’intervenant, il est important d’abréger ce qu’on note.

Par contre, dans un article de blog ou de presse par exemple, les fautes ne sont pas tolérées tout comme certaines abréviations. Quand on écrit sur un thème qu’on trouve assez important ou qu’on espère être lu par des lecteurs qui vont nous apprécier, l’écriture doit obligatoirement être bien soignée.
Je vois souvent dans des statuts des abréviations, qui ne sont pas importantes. Les sigles comme O.N.U (Organisation des Nations Unies) S.E (Système d’Exploitation) ne sont pas dans le lot.

 Quand vous voulez passer un message sur les médias sociaux, la meilleure formule est de bien préparer son texte. Si vous avez peur de faire des fautes en écrivant, écrivez votre texte et montrez à une ou deux personnes près de vous pour le relire, c’est mieux que d’abréger.

En discutions instantanée (Facebook) ou Message privé (Twitter), on peut le faire avec un ami qui s’aura comprendre notre motivation. On peut même ne pas écrire car nous avons des messages vocaux ou encore des appels.

Mettons du sérieux dans nos publications sur les médias sociaux en évitant surtout les abréviations, on ne sait pas à quoi cela éventuellement peut aboutir.

x
LAPROCRASTINATION-1

La procrastination et le blogueur !

En tenant compte de la définition que l’on peut donner au mot, je pense qu’elle (la procrastination)  doit être évitée par  quelqu’un qui veut produire, que ça soit dans le networking ou toutes autres activités de  la vie courante. Parfois  elle a des avantages comme ne pas  produire de faux billets aux lecteurs ou renforcer les idées.

blogging et procrastination
Avant d’aller plus loin sur cet article, je pense que la définition sera  très importante.  Selon Wikipédia, la procrastination (du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non).
Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.
Cette fâcheuse tendance de toujours reporté les choses à demain entraîne un vide dans la vie de quelqu’un qui veut réussir. Lorsque vous vous décidez à faire quelque chose, faites le si rien ne vous en empêche.  Parce qu’une fois reportée, vous risquerez de ne plus pouvoir le faire.
La procrastination intervient lorsque l’on se retrouve face à un objectif difficile. Deux choses nous empêchent alors de nous mettre à la tâche: ne pas savoir comment s’y prendre, et l’angoisse de ne pas être à la hauteur. Le problème, c’est qu’elle se renforce avec le temps. Plus on attend, plus la tâche nous parait difficile, et plus on a envie de la  repousser. Une boucle sans fin souvent déliée par un coup de panique qui finit par nous mettre au boulot.
Pour un blogueur, le thème d’un billet est très important, car il le permet de non seulement d’avoir du contenu, mais aussi de générer plus de trafic. J’ai fait cette remarque avec mes blogs dans le passé,  ce qui me fait dire et croire en ce que j’avance sur ce sujet.
Par contre, elle est parfois bonne pour la productivité de bons contenus. Je m’explique : Mettre la rédaction d’un article  en pause et revenir avec des idées nouvelles est bien plus efficace. Donc, si vous publiez régulièrement des articles pour votre blog, faites très souvent de Break pour revenir avec de nouvelles idées plus confiant pour le thème sur lequel vous travaillez. Dans ce cas-là, la procrastination n’est pas forcément votre ennemie, elle est même plutôt un atout.